Participez

Devenez mécène et contribuez à changer le monde en envoyant un chèque libelé à l’ordre de : AVANT ACTION, et envoyez le par courrier à l’adresse : 3 boulevard de l’Europe, 68100 Mulhouse. 

 

publications

nous avons déjà le pouvoir

• Absolu. Observez comment, sans le savoir individuellement, nous faisons déjà les rois : artistes, industriels, politiciens, sportifs, … toutes nos élites en fait. Et voyez quand ils sont en place comment ils ont peur de nous, effrayés que nous reprenions les privilèges et avantages que nous leur avons malgré tout consentis.

• Alors pourquoi, si nous possédons cette suprématie, descendons-nous dans les rues faire ces tapages inutiles ? Parce que le pouvoir absolu corrompt absolument, et que beaucoup d’entre nous n’en ont pas pris la mesure. Surtout que chacun tire tout un peu vers lui, vers ses intérêts personnels, diluant ainsi les marges de manœuvre communes.

• C’est ensemble que s’exprime ce pouvoir, dans la collaboration, la coopération et l’entraide. Dans l’unité. Vous pouvez le constater ces jours ci à Caen, Bordeaux et autres villes où s’expriment les Gilets Jaunes. Et il en a toujours été de même avec par exemple les Blouses Blanches, les Bonnets Rouges, les Écolos Verts, voire simplement les Étudiants, ou même les Suffragettes.
Et ça ne sera jamais dans la compétition, la concurrence, l’individualité et l’égoïsme.

• Diviser pour mieux régner pensent secrètement ceux qui sont devenus nos empereurs. 65 millions de mécontents, tous pour des raisons différentes, ne représente aucune menace, aucun danger. Mais imaginez 65 millions parlant d’une seule voix, comme un seul homme !

• Fondamentalement désenchantés et emplis de frustrations, nous avons effectivement besoin de changement. D’un changement radical. Changer de paradigme, de société. Parce que nous sommes maintenant conscients et exigeants. Et que nos secrets à nous c’est de vivre en élite : travail agréable, bonne éducation, belles voitures électriques, maisons toutes équipées spacieuses et décorées, voyages autour du monde, nourritures abondantes, savoureuses et saines, mais surtout indépendance financière, temps de loisirs et liberté.

• Ce n’est pas un problème d’homme. Les politiciens français sont globalement dignes et de bonne motivation. Prenons ces dernières années [celles qui nous concernent dorénavant, parce qu’elles ont vu des modifications incroyablement importantes avec notamment la mondialisation et le numérique], nos 3 représentants suprêmes, élus parmi nos meilleures femmes et hommes politiques : le Président Nicolas Sarkozy, le Président François Hollande et maintenant notre Président de la République Emmanuel Macron. Ils nous ont vendu a priori des idéologies très différentes, libérale, sociale, « originale ». Pour finir par faire la même chose. Il y a donc quelque chose qui, une fois en place, les dépasse*.

• Certains de nos politiciennes et politiciens veulent changer la constitution, pour passer à la sixième république. Ou que la France quitte l’Europe avec le Frexit. Est-ce l’objet ? Est-ce vraiment représentatif de nos états d’esprit dans les sondages ? Allons-nous ainsi pouvoir augmenter nos niveaux de vie et enfin accéder à un bonheur mérité ?

• Il est vrai que ces approches, se voulant toutes également du changement, ne proposent jamais une vision « holistique », c’est à dire simplement « qui concerne un organisme dans son ensemble », en comprenant les interactions. Par exemple ils soignent le chômage sans tenir compte de l’écologie, ils prônent le recyclage et incitent au gaspillage, ils mettent en avant l’économie qui est loin de l’humanisme, ils essayent d’augmenter la sécurité par des lois mettant en danger nos libertés individuelles, …

• Il ne se trouvera plus jamais de solutions complètes, exhaustives, en ne pensant que dedans. Les meilleures solutions globales ne se trouvent que hors de la boîte.

• Nos ambitions intimes, nos souhaits profonds collectifs et individuels sont bien au delà de ce que nous demandons à voix très haute. Comme au moment de la Révolution Française nous avons faim. Pas de pain, mais de vie. Nous clamons pour des besoins primaires, parfois à raison il est vrai. Mais même la faim au ventre, nous voulons ici et maintenant, au XXIème siècle, nous accomplir et réussir nos vies. Des concepts très nouveaux dans l’histoire de l’humanité. Et si nous trouvons la voie, les autres peuples, comme dans l’histoire, nous suivront.

• Alors nous sommes depuis quelques années maintenant en état de révolution permanente. Nos demandes croient avoir trouvé un support en réclamant des modalités quant à la démocratie. Se sentant bafoué et nié, depuis trop longtemps trahi même, le peuple veut des constituantes, de la démocratie participative, des référendum d’initiative citoyenne [RIC], de la démocratie directe, et tout cela est bien. Peut être même la 6ème république pour tout redéfinir et pouvoir mieux s’exprimer.

• Combat d’arrière garde, si l’on considère que la technologie a déjà trouvé les solutions. L’informatique offre déjà des modalités sécurisées, de façon redondante, agiles, versatiles, séduisantes, ludiques, intelligentes, … Alors que nous sommes tous déjà interconnectés, avec des terminaux surpuissants dans nos poches. De quoi piloter notre démocratie d’un doigt.

• Le vrai combat, c’est celui de nous changer d’abord et avant toutes choses. Car nous ne sommes qu’une moyenne. Et que chacun ne pense que pour lui. En disant qu’il a l’avis du peuple. Non. Les neuro-sciences disent que nous sommes tous de fonctionnements cognitifs très différents. Apprenons à nous connaître, à connaître les autres, et nous pourrons nous fédérer, et négocier pour nous tous.

• Ensuite, enfin, nous pourrons tout changer, pour le meilleur, nous avons déjà vécu le pire.

*ils sont pris entre deux feux : nous et la dette envers des tiers privés

Lundi 26 Novembre 2018 à 06:24

publications

les révolutions n’y ont rien fait

• Et elles n’y feront rien comme ça. Il ne s’agit que d’agitations, trop souvent et inutilement violentes. Nos élites politiques et les serviteurs des administrations n’y sont pour rien. Collectivement et individuellement egocentrés, individualistes, paranoïaques et schizophrènes nous sommes les seuls responsables. Chacun veut tirer la couverture à soi, gréviste face au citoyen, sans sa- voir ce qu’il veut, salarié ou consommateur. On veut bien parler mais pas écouter. Qu’on nous plaigne mais sans regarder l’autre… En face, nos serviteurs ne savent où donner de la tête, toujours tiraillés par nos contradictions. D’abord arrêtons de nous focaliser sur les sommes folles qu’ils gagnent, elles sont méritées. Et ceux qui fraudent ne vous inquiétez pas, ils payent un jour ou l’autre. Donc mettons nous en ordre, remercions les vertueux et sachons mieux les diriger à nous rendre service. Avant de nous battre, les Dirigeants le savent bien, il nous faut l’essentiel pour fixer des objectifs. Une vision. Nous le peuple, n’avons pas et jamais eu ce qui nous permettrait un changement radical et rapide : une vision. Et si les pdg des grosses entreprises gagnent autant, l’une des raison est là, leur vision. Car il n’est pas facile pour tout le monde de se projeter loin dans l’avenir, d’imaginer. Nous, nous ne savons vraiment pas ce que nous espérons pour nous même à 5 10 ou 20 ans. Notre seul lien au futur c’est ce cdi qui nous tient et nous renseigne sur notre sort individuel jusqu’à la retraite. Ce CDI qui nous emprisonne et nous asservit surtout. Et, que c’est drôle, tout le monde court après et fait son inéluctable mini burn out. Donc, réfléchissons chacun, depuis son home, à ce qu’il veut pour son futur, pour celui de ses proches. Mettons tout ça en commun, débattons entre nous et décidons du but à atteindre. Nos politiciens suivront.

28 Avril 2018 à 08:04

1 2 3
Commentaires récents
    Privacy Settings
    We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
    Youtube
    Consent to display content from Youtube
    Vimeo
    Consent to display content from Vimeo
    Google Maps
    Consent to display content from Google
    Spotify
    Consent to display content from Spotify
    Sound Cloud
    Consent to display content from Sound